Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.01.47.67.04.04

Les différentes phases du traitement implantaire

Avant d’envisager la pose d’un implant, un bilan pré implantaire est indispensable. Il comprend un examen clinique complet et un examen radiologique précis.
Le Docteur Pierre Sultan, dentiste stomatologue, est formé pour appréhender la pathologie médicale de tous les patients et adapter le traitement implantaire et sa prescription.

Chronologie d’une étude implantaire

LA PREMIÈRE CONSULTATION CHEZ LE DENTISTE


C’est sans doute la plus importante.

Un grand nombre de facteurs doivent être pris en compte afin de déterminer la possibilité de réaliser des implants.
L’évolution des techniques nous permet actuellement de traiter des patients n’ayant pas suffisamment d’os pour la pose d’implants.
L'examen clinique pré-implantaire effectuée par votre dentiste n’est pas seulement limité à l’étude de cette quantité d’os disponible.

Elle comporte un examen clinique, un interrogatoire médical et une radiographie panoramique simple.

Examen clinique :

Il permet d’évaluer entre autres :

  • La demande du patient et sa motivation pour s’investir dans le traitement implantaire.
  • Le nombre et l'état des dents restantes
  • La qualité de la gencive et de l'os qui entourent et soutiennent ces dents
  • La qualité des prothèses existantes
  • L'hygiène bucco-dentaire, indispensable au succès de l'implantologie
  • L'engrenement entre les machoires (l'occlusion)
  • L'efficacité de la mastication
  • Le sourire

 

 

Interrogatoire médical :

L’interrogatoire médical, appuyé par un questionnaire médical, permettra au Docteur Sultan d’analyser et évaluer l’état de santé général du patient et les risques d'un traitement implantaire. Il y a peu de contre-indication absolue à la pose d'implants.

  • Analyse des traitements en cours, telle que la prise d’anticoagulants, aspirine, antidépresseurs…
  • Evaluation d’éventuels troubles cardiaques nécessitant l’accord du cardiologue.
  • Accord de l’ORL lorsque la quantité d’os est insuffisante et nécessite d’ajouter de l’os au niveau des sinus.

Radiographie panoramique simple :

Lors de cette première visite, une radiographie panoramique simple est effectuée au centre d’implantologie. Cet examen apporte un nombre d'informations considérable mais ne sera pas suffisant car l’image de la panoramique est légèrement déformée par rapport à la taille réelle des mâchoires et des dents.

Elle nous donnera les premières informations sur :

  • la hauteur d'os disponible au niveau du ou des sites à implanter.
  • La position des obstacles anatomiques comme le nerf dentaire et les trous mentonniers à la mandibule et le sinus maxillaire et les fosses nasales au maxillaire.
  • Les dents incluses.
  • L’état des dents présentes et de l’os qui les entoure, d’éventuels foyers infectieux et signes de déchaussement….

Cette première consultation permettra d’évaluer les possibilités, les contraintes ou les impossibilités liées au traitement implantaire envisagé.
Certains traitements sont parfois nécessaires préalablement à la pose des implants comme les greffes ou les comblements osseux…

En cas de contre-indication, une alternative au traitement implantaire pourra être évoquée ou proposée lors de cette première séance avec votre dentiste.

LA OU LES CONSULTATIONS D’UNE ÉTUDE PRÉ IMPLANTAIRE

Avant de poser des implants il est indispensable de connaître la quantité d’os disponible et de prévoir la position exacte des futurs implants.

Lorsque plusieurs dents sont absentes, il est impératif de planifier avec précision l’emplacement des implants avant le jour de l’intervention.
Des empreintes réalisées au cabinet permettront au laboratoire de prothèse, en accord avec l’implantologiste de simuler, avec une maquette en cire, les dents à remplacer.
Cette maquette permettra d’élaborer un « guide radiographique », afin de vérifier la quantité d’os disponible dans les secteurs où les implants sont prévus.

Il n’y a donc pas d’implant possible sans analyse radiographique précise et détaillée.
C’est la raison pour laquelle une radiographique en 3 dimensions est indispensable, (scanner ou cone beam).

Prescription d'une radiographie en 3D

Les nouvelles technologies ont permis de développer un nouveau type de radiographie : le Cone Beam.

Le Cone Beam est une nouvelle technique d'imagerie médicale qui présente des résultats de type scanner avec une irradiation 4 à 12 fois moins irradiante que le scanner.
Cet examen réalisé dans les meilleures conditions est gérée par un radiologue spécialisé en Maxillo-Faciale, voisin du centre implantaire et avec lequel le Docteur Pierre Sultan travaille depuis 25 ans.
Cet examen radiographique précis - radiographie sans déformation, à l’image de la taille réelle des dents et des mâchoires - est essentiel pour le diagnostique et le plan de traitement.
Il permettra d’évaluer la quantité réelle d’os disponible, sa hauteur, son épaisseur et la position précise des futurs implants.

La réalisation d’un guide radiographique n’est pas systématique mais dépend des situations cliniques et pourra servir la plupart du temps de guide chirurgical lors de la phase de pose des implants.

Restez informé !